This website requires JavaScript.

Le Ballon d'or 2024 peut-il se jouer sur les finales de l'Euro et de la Copa America?

Avec Espagne-Angleterre en finale de l'Euro, Jude Bellingham peut prendre le dessus sur Vinicius Junior. Du côté de la Copa America avec Argentine-Colombie, Lionel Messi peut faire de la résistance. Le Ballon d'or va-t-il se jouer le 14 juillet? La saison 2023-2024 de football s'achève ce dimanche avec les finales de l'Euro et de la Copa America: Espagne-Angleterre à Berlin, Argentine-Colombie à Miami. Deux affiches qui pourraient avoir une influence considérable sur les résultats de la plus prestigieuse des récompenses individuelles. Avec les Three Lions, Jude Bellingham renforce un peu plus son statut de grand prétendant au Ballon d'or. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, le milieu de terrain anglais a été le sauveur de son pays en égalisant à la dernière minute d'un retourné acrobatique contre la Slovaquie en huitièmes de finale (2-1 après prolongation). Il s'est aussi distingué en marquant l'unique but de l'insipide premier match de la phase de groupes face à la Serbie (1-0). Sans être flamboyant dans le jeu, le numéro a donc largement contribué à la qualification de son équipe pour une deuxième finale consécutive. Son coéquipier Harry Kane pourrait aussi, en cas de performance majuscule, s'inviter au débat. Mais nonobstant ses 44 buts inscrits avec le Bayern Munich et son statut de co-meilleur buteur de la compétition avec trois réalisations, il part de bien plus loin compte tenu de sa saison blanche en club cette saison. Du côté de l'Espagne, les médias catalans font monter une petite musique: et si Lamine Yamal le faisait? Seul meilleur passeur du tournoi (trois assists) et magnifique buteur clé en demi-finale contre la France, le crack du FC Barcelone bluffe tout le continent alors qu'il va seulement souffler sa 17e bougie à la veille de la finale. "L'irruption de Lamine Yamal n'est pas normale et ce qu'il est en train de susciter dans le monde entier oblige à envisager les scénarios, y compris celui du Ballon d'Or, avec la valeur ajoutée de son adolescence", s'enflamme le journal barcelonais Mundo Deportivo. En attendant, les bookmakers anglais placent encore Dani Carvajal, buteur en finale de la Ligue des champions, et Rodri, pierre angulaire de cette Roja et de Manchester City, devant la nouvelle coqueluche du football européen. En ce qui concerne la Copa America, même si le revenant James Rodriguez surprend avec ses quatre trophées d'homme du match avec la Colombie, les regards sont évidemment tournés vers Lionel Messi. L'octuple lauréat et dernier récipiendaire peut de nouveau marquer les esprits même s'il ne compte qu'un but et une passe décisive depuis le début du tournoi. Mais pour envisager un neuvième trophée, il lui faudrait assurément une finale d'anthologie afin d'autoriser les votants à omettre qu'il n'évolue plus au haut niveau avec l'Inter Miami. Cet été de compétitions internationales a fait perdre du terrain à Vinicius Junior, considéré comme le meilleur joueur du monde après le doublé Liga-Ligue des champions du Real Madrid. L'élimination du Brésil en quarts de finale de la Copa America pourrait lui coûter. La déception est toutefois sans commune mesure avec celle de Kylian Mbappé, qui a perdu toutes ses chances après son championnat d'Europe raté.

lire la suite

l'actu


h