This website requires JavaScript.
Placeholder image

Des streamers illégaux écopent de peines de prison en Espagne

Pour une fois que Tebas s’attaque à autre chose que le PSG…
Le championnat espagnol est bien décidé à venir à bout des diffusions illégales de son championnat. Alors que le football mondial souffre d’une hausse des piratages en tout genre, affectant les abonnements télévisuels et donc le montant des droits TV (des pertes estimées à 600 millions d’euros pour les clubs), LaLiga et son président Javier Tebas ont révélé à travers une note dont le contenu a été relayé par Marca que plusieurs condamnations ont été données.
Des peines de prison et des amendes pour chaque accusé, pour des motifs relativements similaires. LaLiga annonce une condamnation « de deux vendeurs de décodeurs altérés de manière frauduleuse pour un délit contre le marché et les consommateurs à six mois de prison et 540 euros d’amende. En plus de l’amende et de la peine de prison, les accusés sont condamnées à payer 20 000 euros à LaLiga et Mediapro, premiers plaintifs dans ce dossier. » Un opérateur a été aussi puni par la justice espagnole pour le même délit. Six mois de prison et 1080 euros d’amende, en plus d’un dédommagement de 15 000 euros à LaLiga, Mediapro et la télévision publique d’Andalousie. Enfin, une dernière sentence a été rendue pour un autre vendeur de décodeurs frauduleux, condamné à un an de prison et 1 350 euros d’amende, en plus d’un dédommagement de 1328,63 euros à LaLiga.
Pas sûr que ça dissuade les pirates en France si la chaîne Ligue 1 à 30 euros par mois voit le jour.

Dans cet article :

LaLiga

lire la suite

l'actu


h